379 fans | Vote

Intrigue n°4

Captures 2.03

LE DERNIER SCOOP DE KITTY RILEY

 

 

LE MOBILE

Suite au « faux suicide » de Sherlock Holmes, Kitty Riley, qui espérait beaucoup de l’affaire « Richard Brook » pour faire décoller sa carrière, s’est vue raillée par tout le monde du journalisme. Un temps très affectée, elle décide un beau jour de prendre sa revanche et d’écrire un « article de fonds », afin de réhabiliter son professionnalisme et, pourquoi pas, quitter la presse à scandale et être reconnue comme journaliste d’investigation.

Dans cet article, elle s’attachera à démontrer comment Scotland Yard a manipulé tout l’opinion publique en jetant l’opprobre sur Sherlock Holmes, dans le but de masquer leur incompétence et leurs limites. Pour se faire, elle se met en quête de rencontrer les agents Anderson et Donovan.

Si Anderson se montre très coopératif (car retiré de Scotland Yard et toujours très culpabilisé de son rôle dans le « pseudo-drame » de la chute du détective), Donovan, elle, est plutôt perplexe et sur la défensive. Rapidement, elle réalise que cette journaliste n’a pas l’intention d’écrire un article élogieux : bien au contraire, elle perçoit chez elle une volonté farouche de nuire…

Sa carrière à Scotland Yard est menacée : il faut faire taire à tous prix Kitty Riley.

 

LE MEURTRE

Donovan répond finalement positivement à la énième demande d’interview de la journaliste. Lors de cet entretien, un soir dans un pub de Londres, Kitty Riley ne s’étonne même pas du soudain revirement d’intérêt de Donovan et se délecte de tous les détails qu’elle lui révèle. Son attention détournée par cette masse d’informations providentielles, elle ne se rend pas compte que Donovan la fait boire « plus que de raison »… Au bout d’un certain nombre de vodka-pomme, elle commence à se sentir mal et accepte que Donovan la reconduise chez elle. Sur le palier, elle croise une voisine : Donovan devra revenir beaucoup plus tard…

Au milieu de la nuit, elle pénètre chez Kitty, à l’aide de son pass. Kitty est allongée sur son canapé, toujours aussi mal en point :

-Kitty : (d’une voix vaseuse) « Ah, Sally… ça va pas du tout… »

-Donovan : « En effet, vous avez l’air d’un cadavre… »

-Kitty : « Aidez-moi, j’vous en supplie… »

-Donovan : (entre ses dents) « Journaliste d’investigation : laissez-moi rire… (en s’agenouillant près d’elle) Je suis venue pour ça, Kitty. »

Donovan remonte la manche de Kitty et dépose sur la table basse une cuillère, un briquet, plusieurs doses d’héroïne et une seringue. Après avoir réalisé un garrot à l’aide d’un bas qui traînait par là, et fait fondre la poudre blanche, elle l’injecte dans le bras de Kitty. Le soulagement de sa « gueule de bois » est rapide, mais fugace : en quelques instants, elle décède d’une overdose.

Donovan récupère son briquet et la seringue, et quitte les lieux. Elle a également pris soin de dérober l’ordinateur portable de la journaliste, toutes les clefs USB qu’elle a pu trouver, ainsi que son agenda et son téléphone portable. Elle s’est procurée l’héroïne à Scotland Yard : elle provient d’une saisie réalisée il y a peu. Elle a prélevé quelques grammes dans chaque paquet et minutieusement réajusté les scellés : elle sait que l’inventaire de ce lot ne sera pas fait avant longtemps, que la différence des quelques grammes sera mise sur le compte d’une légère variation de la balance et que les scellés « réajustés » n’attireront pas l’attention. Quelques jours avant d’accepter l’interview de Kitty, elle a contacté un hacker que Scotland Yard était sur le point d’arrêter : en échange de l’effacement des preuves qui pèsent contre lui, elle lui a demandé de s’introduire dans le réseau informatique du groupe de presse pour lequel travaillait Kitty, et d’effacer tous les travaux en cours de la journaliste et, bien sûr, toutes les traces qui permettraient d’identifier la « source du bug »…

Donovan imagine avoir pensé à tout mais a commis une erreur : elle est partie en oubliant la cuillère. Cette cuillère si différente de celles que possédait Kitty…

 

L’ARME DU CRIME

L’overdose d’héroïne entraîne une dépression respiratoire, pouvant aller jusqu’à la mort.

 

Ecrit par ginapardi 

Les Indices

LES INDICES "TOPIC"

1-

Premières constatations : le corps ne présente aucune blessure, aucune marque de violence.

 

2-

Aucune trace d’effraction n’a été retrouvée.

 

3-

Premières observations du légiste : pupilles fortement dilatées et signes cliniques d’un arrêt cardio-respiratoire.

 

4-

Le réseau informatique de la rédaction de Kitty a été piraté : tous les travaux de la journaliste, passés et en cours, ont été effacés. Le travail est celui d’un hacker très expérimenté car aucune trace permettant de l’identifier n’a été retrouvée.

 

5-

Une seringue a été retrouvée dans un container à poubelles, du paisible quartier sans histoire dans lequel vivait Kitty. (impossible d’identifier le contenu : quantité trop faible pour pouvoir l’analyser)

 

6-

Scotland Yard a récemment embauché un nouveau « responsable des archives, perquisition et pièces à conviction ». Il est jeune, zélé et ultra-maniaque. Il s’est aperçu que les scellés qu’il avait apposés sur des paquets d’héroïne saisis, avaient été refaits…

 

7-

Témoignage de Mme Turner, voisine : « Tard dans la soirée, j’ai croisé Kitty qui rentrait. Elle semblait soûle et était accompagnée d’une femme, qui la soutenait. Je n’ai pas fait attention : je me souviens juste que c’était une femme, grande et brune. Elle l’a juste déposée et est repartie aussitôt »

 

8-

Résultat de recherche de traces ADN sur la scène de crime : a été retrouvé un cheveu de 34 cm, très brun et frisé.

 

9-

guyfawkes.uk est un pirate informatique redoutable et redouté. Scotland Yard, après des mois d’enquête, était sur le point de l’arrêter. Mais, alors que les mandats étaient « en cours d’impression », toutes les preuves réunies contre lui se sont volatilisées. Leur perte s’est curieusement produite un soir où un problème électrique a plongé les locaux dans la pénombre et a désactivé les caméras de surveillance…

Mais guyfawkes.uk est un « brave garçon » : en échange de son blanchiment et d’un poste au service informatique de Scotland Yard (si, si, il a osé..), il a consenti quelques aveux : « Il y a quelques temps une flic m’a contacté. Elle m’a demandé de cracker le système informatique du Sun et d’effacer tout ce qui concernait Kitty Riley, en échange d’une tranquillité durable et sure. Comme je le connais bien, une autre partie du contrat consistait à ne rien dire à ce taré de Sherlock Holmes. »

 

 

LES INDICES SPECIFIQUES

Sherlock: Comme toujours, vous êtes le seul à vous soucier d’un détail: sur la table basse, à côté du canapé sur lequel a été retrouvé le corps de Kitty, vous remarquez une cuillère avec un manche en plastique bleu. Suite à vos investigations dans l’appartement de la victime, vous êtes en mesure d’affirmer que Kitty ne possédait que des cuillères avec un manche en plastique rouge…

 

John: Peter, petit ami de Kitty : « J’étais à l’étranger lorsque c’est arrivé… Quand je suis parti, il y a quelques jours, Kitty ne m’a pas semblé différente des autres jours… Toujours aussi investie dans son travail : elle était en train de travailler sur un article qui, disait-elle, aller « tout faire basculer, rétablir toutes les vérités »… Au départ, les choses ne semblaient pas aller comme elle le voulait, et puis apparemment, peu avant mon départ, ça s’est débloqué… Je ne pourrai pas vous en dire plus : elle n’en a parlé à personne. Même moi : elle me tenait à l’écart le plus possible de ses investigations, au sujet de cet article. Elle disait qu’il aurait « l’effet d’une bombe » et que certaines personnes, voire « institutions », n’en sortiraient pas indemnes… »

 

Lestrade: Rapport de l’officier Dreber : « Nous sommes arrivés sur les lieux à 10h44. Prévenus par Mme Turner, voisine de la victime. Avons constaté la présence du corps sans vie de la dénommée Kitty Riley. Le corps gisait sur le canapé, le bras droit tendu et la manche relevée. N’avons constaté aucune trace d’effraction ni de violence. L’enquête préliminaire montre l’absence de l’ordinateur portable, de l’agenda, du smartphone et de plusieurs clefs USB appartenant à la victime. »

 

Mycroft: Extrait du dossier MI6 de Kitty Riley : Journaliste médiocre et ambitieuse.Souhaite quitter le tabloïd pour lequel elle travaille et être reconnue comme journaliste d’investigation.Nourrit un fort ressentiment depuis l’affaire « Richard Brook ».Très afférée ces derniers temps, alors que rien n’a bousculé la presse à scandale. Les écoutes téléphoniques, ainsi que le relevé de ses connexions Internet montre un intérêt particulier pour Scotland Yard.

 

Molly: L’analyse de sang montre un taux d’alcool et d’héroïne très élevé.Les signes cliniques confirment la mort par overdose.La trace de piqûre dans le creux du bras droit indique que l’héroïne a été injectée. L’étude du point d’entrée de la seringue montre que ce n’est pas Kitty qui s’est elle-même injectée la drogue (la seringue aurait été positionnée légèrement de biais), mais quelqu’un qui lui faisait face (la seringue était parfaitement alignée, dans le sens de la longueur du bras).

 

Mme Hudson: Il se dit que Kitty Riley n’avait pas du tout digéré l’affaire « Richard Brook ». Selon elle, une institution importante aurait manipulé l’opinion publique et aurait créé un « coupable idéal » : un voile de fumée afin de masquer leur incompétence. Elle tenait cette institution pour responsable du désastre de sa carrière, suite aux nombreuses critiques dont elle avait été victime après cette affaire.

 

Ecrit par ginapardi 
Activité récente
Actualités
Concours - Quel adversaire pour Sherlock ? | On passe aux votes !

Concours - Quel adversaire pour Sherlock ? | On passe aux votes !
Viens aider Sherlock à choisir son nouvel adversaire ! Le célèbre détective londonien a reçu sur son...

Résultats sondage | A Poudlard, Sherlock devient un Serdaigle !

Résultats sondage | A Poudlard, Sherlock devient un Serdaigle !
Après de nombreux mois de votes, le temps est venu de vous annoncer les résultats du dernier...

Rappel concours - Quel adversaire pour Sherlock ?

Rappel concours - Quel adversaire pour Sherlock ?
Je vous rappelle qu'en ce moment le quartier organise le concours Quel adversaire pour Sherlock ?...

Anniversaire - Benedict Cumberbatch

Anniversaire - Benedict Cumberbatch
Aujourd'hui, mardi 19 juillet 2022, Benedict Cumberbatch, alias Sherlock, fête ses 46 ans. En effet,...

Les interviews de Baker Street : les invitées du premier semestre

Les interviews de Baker Street : les invitées du premier semestre
En début d'année, le quartier a lancé une nouvelle rubrique : Les interviews de Baker Street. Tous...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

bloom74, 15.08.2022 à 17:25

La finale et petite finale de la SuperBattle dans le quartier The Boys est en cours, venez voter nombreux pour 2 héros Marvel et 2 héros DC

chouchou70, 15.08.2022 à 17:58

coucou, nouveau sondage sur le quartier friday night lights, venez nombreux

ShanInXYZ, Hier à 17:26

Voyage au centre du Tardis : Les Enfants du Temps, c'est quoi pour vous ? On attend vos photos, passez voir le Docteur

choup37, Hier à 18:44

Les enfants du temps? j'arrive!

Locksley, Aujourd'hui à 13:55

Le quartier MARVEL vous invite à découvrir son nouveau sondage. Merci d'avance pour vos clics et bonne journée !

Viens chatter !