379 fans | Vote

Intrigue n° 5

The Diogenes Club

UN MEURTRE AU DIOGENES CLUB

 

 LE MOBILE

Harry, le majordome de la Reine nourrit depuis plusieurs années un fort ressentiment vis-à-vis de Mycroft Holmes. Il entretient une apparente complicité mais il n’en est rien : il ne supporte plus l’amitié entre la souveraine et ce fonctionnaire zélé. Lui, issu d’une des plus nobles familles d’Angleterre sera toujours dans l’ombre, l’humble serviteur de Sa Majesté. Il espère mieux pour sa carrière, mais tant que Mycroft Holmes sera « dans le paysage », ce sera impossible. Il monte alors un plan pour éliminer le nuisible.
Il ne peut se compromettre personnellement et doit donc trouver un exécutant. Le genre discret, insoupçonnable et, autant que possible, efficace… L’argent n’étant pas, à son avis, un moteur toujours suffisant et capable d’assurer un silence durable, il cherche une personne partageant sa cause. C’est alors qu’il se souvient des confidences de la Reine, un jour d’une trop grande générosité dans le service de son « thé pur malt »… : c’était peu de temps après l’inauguration du Diogenes Club ; la Reine lui avait alors confié les détails de l’opération immobilière qui avait permis à Mycroft d’obtenir la demeure qui abrite son club. Elle appartenait à un milliardaire, dont les affaires étaient semblables à toutes celles des personnages influents : une partie officielle et respectable, et une autre moins officielle… Mycroft a, bien entendu, obtenu très facilement tous les détails de cette « double-activité », et après avoir précipité la ruine du milliardaire, a racheté, à un prix très intéressant, sa maison, en échange de son silence sur les transactions très douteuses de l’homme d’affaire. Comme l’aîné des Holmes n’est pas un homme sans cœur, il a proposé au malheureux un emploi digne de ses compétences, au Diogenes Club : c’est ainsi que Georges Carson est devenu le majordome du club de gentlemen le plus fermé de Londres. Son dévouement, son efficacité et sa discrétion sont sans faille et appréciés de tous les membres.



LE MEURTRE

Harry rencontre Georges Carson et lui révèle qui est à l’origine de sa déchéance sociale. Il profite de la colère mêlée au trouble du majordome pour le convaincre du bien-fondé de sa vengeance et l’assurance de son soutien. Plus qu’un soutien même, une véritable « assistance technique » : il lui fournit le plan et l’arme du crime.
L’arrière-grand-père d’Harry a vécu une grande partie de sa vie en Afrique. Il en a ramené un grand nombre de souvenirs et notamment une racine utilisée par les sorciers africains. La fumée produite par celle-ci, lors de sa combustion ou son exposition à l’eau chaude, est hautement toxique. Après une brève mais intense période d’hallucination, la victime meure par arrêt cardiaque. L’ingestion de la substance produit un effet encore plus foudroyant.
Harry, après une visite au manoir familial et un petit emprunt au musée des reliques africaines de l’aïeul, remet à Carson un morceau de la racine maléfique. Le plan est le suivant : lors de la préparation du thé (qui est le « privilège» du majordome au Diogenes Club), il disposera la racine dans la tasse de Mycroft (charge à lui de différencier cette tasse des autres). Il devra être discret mais surtout rapide : cette racine dégage une légère odeur, qui ne manquerait pas d’éveiller des soupçons… Mycroft Holmes sera servi le premier.
Le jour de la mise à exécution du plan, Carson est seul en cuisine et prépare son chariot à thé. Il pose son poison dans la tasse de sa victime, ainsi qu’une petite cuillère. Contrairement aux autres tasses, pour lesquelles il dispose la petite cuillère sur la soucoupe. Plutôt satisfait de son stratagème, il verse le thé et s’empresse de quitter la cuisine, alors que 17h résonne.
Malheureusement le timing a mal été calculé par les 2 compères et l’eau du thé était bien trop chaude. Darjeeling, earl grey et plan machiavélique : tout est gâché ! Les émanations provenant de la tasse de Mycroft provoquent de puissantes hallucinations au majordome qui se trouve encore sur le pas de la porte de la cuisine, et s’effondre sur le sol.




L’ARME DU CRIME


« Radix pedis diaboli » : racine du pied-du-diable. Elle fait son apparition dans l’aventure éponyme de Sherlock Holmes.
Voici la description qu’en fait Conan Doyle :
« A l’exception d’un échantillon dans un laboratoire à Buda, il n’y a pas d’autre spécimen en Europe. Il n’a pas encore fait son chemin dans la pharmacopée ni dans la littérature toxicologique. La racine a la forme d’un pied moitié humain, moitié caprin : d’où ce nom fantaisiste donné par un missionnaire botaniste. Il est utilisé par les sorciers dans certains districts d’Afrique de l’Ouest – qui en gardent le secret – pour châtier les gens. [Le pied-du-diable stimule] les zones du cerveau qui contrôlent la peur. […] La folie ou la mort [sont] le destin du malheureux indigène soumis à ce supplice par le prêtre de sa tribu. »

Ecrit par ginapardi 

Les Indices

LES INDICES "TOPIC"

1-
Aucune trace de violence apparente sur le corps de Georges Carson, le majordome, ni dans l’environnement proche. Et aucune trace d’effraction non plus, au niveau de tous les accès de la demeure.

2-
1ère constatation du médecin-légiste de Scotland Yard : « mort par arrêt cardiaque, il y a moins d’une heure ».

3-
Georges Carson s’apprêtait à servir le thé : le chariot prévu à cet effet se trouvait à côté du corps de la victime, impeccablement dressé. La victime portait des gants en latex, ce qui, selon les autres membres du personnel, n’était jamais le cas : uniquement des gants en coton, pour la manipulation de certaines pièces de vaisselle.

4-
Georges Carson était le majordome du Diogenes Club, depuis son inauguration.

5-
Le médecin de Georges Carson affirme que son patient ne souffrait d’aucune pathologie cardiaque.

6-
Lors de l’enterrement du majordome, au cimetière, vous remarquez au loin une silhouette qui observe la scène. Lorsque vous faites mine de vous approcher, elle s’enfuit et, arrivé sur place, vous découvrez au sol un mouchoir, finement brodé des initiales H.S.

7-
Une du Guardian d’aujourd’hui : « Le milliardaire servait le thé ».
L’investigation du journaliste vous apprend que Georges Carson, avant d’être le majordome du Diogenes Club, était un homme d’affaire richissime. Et qu’après avoir tout perdu lors d’une « faillite inexplicable », il s’est retrouvé employé dans le célèbre « repère » de gentlemen. Aucune autre information, ni précision, ne vient étayer l’article.

8-
Vous apprenez, après une enquête auprès du personnel de maison de différentes demeures de la capitale, que l’intendant de sa majesté la Reine, Harry Sterndale, s’est fait porter pâle et est absent depuis plusieurs jours.

9-
James Roundhay, gérant du pub le « Town of Ramsgate », a reconnu la photo de Georges Carson dans la presse, et se souvient très bien l’avoir vu dans son pub, quelques temps avant sa mort. Il était accompagné d’un homme qu’il décrit comme étant « grand, mince, élégant, à l’allure très british »… Lorsque vous lui montrez la photo d’Harry, il le reconnaît tout de suite.

10-
Vous poursuivez votre enquête auprès de la « soubrette à la langue bien pendue », de Buckingham Palace, qui vous avait précédemment renseigné sur l’état de santé d’Harry. Elle vous apprend cette fois que ce dernier déteste Mycroft Holmes et qu’il fait tout ce qu’il peut pour détourner la sympathie que la Reine lui voue.

11-
Petite visite dans le manoir de la famille Sterndale :
La doyenne des lieux vous apprend que l’arrière-grand-père d’Harry avait vécu de nombreuses années en Afrique, et qu’il en avait ramené un grand nombre de souvenirs très variés : vêtements, masques rituels, poisons, armes, bijoux, etc, etc…

12-
Sherlock, Les Chiens de Baskerville :

SHERLOCK : Ce sera ça ou un Cluedo.
JOHN : Oh ! Non ! Pas question qu’on joue encore à ça !
SHERLOCK : Pourquoi ?
JOHN : Parce qu’il est impossible que l’assassin soit la victime, Sherlock, voilà pourquoi !
SHERLOCK : C’est la seule solution possible !
JOHN : C’est pas dans les règles !
SHERLOCK : Ce sont les règles qui ont tort, John !!!

 

LES INDICES SPECIFIQUES

Sherlock: Vous observez que, sur le chariot à thé, toutes les tasses ont une petite cuillère déposée sur la soucoupe. Sauf une : la cuillère se trouve dans la tasse. Vous prélevez alors une partie du liquide, a priori du thé, qu’elle contient, pour analyses. Vous y découvrez la présence de 2 substances : le thé et une autre dont la composition chimique vous est absolument inconnue, et n’est référencée dans aucun ouvrage ni publication scientifique…

John
:
Rencontre avec Mr Porter, sous-majordome au Diogenes Club et plus proche collaborateur de Georges Carson :
« Mr Carson n’était pas comme d’habitude ces derniers temps. Il semblait très préoccupé. Très nerveux, aussi. Ça ne lui ressemblait pas : il a toujours été très calme, presque taciturne. Il avait beaucoup de mal à se concentrer. Cette attitude a commencé le lendemain d’un jour où il s’était absenté. Pour la première fois de notre longue collaboration, il avait quitté son travail plus tôt : il m’a juste dit qu’il avait un rendez-vous très important. Je me souviens aussi d’un autre fait qui m’a marqué : Mr Carson a toujours été très vigilant dans le règlement des conflits entre employés. Il voulait être le plus équitable possible. Et, il y a peu de temps, suite à un petit problème banal de planning, il m’a fait cette réflexion qui m’a interpellé : « La justice c’est ce qu’il y a de plus important. Et Justice sera rendue ».

Lestrade
:
Rapport de l’officier Tregennis :
« Sommes arrivés sur les lieux à 17h18. Prévenus par Monsieur Mycroft Holmes, président du club. La victime, Georges Carson, majordome, était allongée au sol, sur le pas de la porte de la cuisine, à côté d’un chariot à thé. Sur son visage, l’expression de la plus profonde terreur, une terreur convulsive épouvantable à regarder. Les témoins, une dizaine d’hommes – membres éminents de la haute société britannique, étaient tous présents autour du cadavre, trois d’entre eux en proie à un malaise, dû au spectacle de ce pauvre homme et à une odeur poivrée, subtile mais entêtante, présente sur les lieux. Nous n’avons pu en déterminer l’origine.

Mycroft
:
Georges Carson était bien plus qu’un simple majordome pour vous. Vous avez fait sa connaissance il y a plusieurs années, juste avant la création du Diogenes Club. Il était alors un puissant homme d’affaire, dont vous convoitiez la demeure pour y installer votre cercle de gentlemen. Grâce à vos relations, vous avez causé sa ruine, sans qu’il ne sache rien de vos manigances. Vous lui avez alors proposé un marché : il vous vendait la maison à un prix défiant toute concurrence, et vous lui évitiez la prison en gardant sous silence ses magouilles passées. Puis, afin de le garder sous votre étroite surveillance, vous lui avez proposé le poste de majordome, dans cette demeure qu’il connaissait si bien.

Molly
:
La victime est décédée par arrêt cardiaque. On observe également une très grande rigidité musculaire : il ne s’agit pas, à proprement parler, d’une rigidité cadavérique. Il s’agit d’une trace laissée par l’épisode de convulsion, qui a précédé l’arrêt cardiaque.
Rien n’est retrouvé dans son estomac, seul ses poumons présentent la trace d’une substance. Malheureusement en trop faible quantité pour pouvoir être analysée. Dans l’hypothèse où la mort serait due à l’inhalation de cette substance, on peut affirmer qu’elle est très efficace, à très faible dose.

Mme Hudson
:
Adepte des méthodes scientifiques rigoureuses, vous faites appel à votre voyante-astrologue, qui vous révèle ceci : « Le Diable a mis un pied au Diogenes Club ».

Ecrit par ginapardi 
Activité récente
Actualités
Concours - Quel adversaire pour Sherlock ? | On passe aux votes !

Concours - Quel adversaire pour Sherlock ? | On passe aux votes !
Viens aider Sherlock à choisir son nouvel adversaire ! Le célèbre détective londonien a reçu sur son...

Résultats sondage | A Poudlard, Sherlock devient un Serdaigle !

Résultats sondage | A Poudlard, Sherlock devient un Serdaigle !
Après de nombreux mois de votes, le temps est venu de vous annoncer les résultats du dernier...

Rappel concours - Quel adversaire pour Sherlock ?

Rappel concours - Quel adversaire pour Sherlock ?
Je vous rappelle qu'en ce moment le quartier organise le concours Quel adversaire pour Sherlock ?...

Anniversaire - Benedict Cumberbatch

Anniversaire - Benedict Cumberbatch
Aujourd'hui, mardi 19 juillet 2022, Benedict Cumberbatch, alias Sherlock, fête ses 46 ans. En effet,...

Les interviews de Baker Street : les invitées du premier semestre

Les interviews de Baker Street : les invitées du premier semestre
En début d'année, le quartier a lancé une nouvelle rubrique : Les interviews de Baker Street. Tous...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

bloom74, 15.08.2022 à 17:25

La finale et petite finale de la SuperBattle dans le quartier The Boys est en cours, venez voter nombreux pour 2 héros Marvel et 2 héros DC

chouchou70, 15.08.2022 à 17:58

coucou, nouveau sondage sur le quartier friday night lights, venez nombreux

ShanInXYZ, Hier à 17:26

Voyage au centre du Tardis : Les Enfants du Temps, c'est quoi pour vous ? On attend vos photos, passez voir le Docteur

choup37, Hier à 18:44

Les enfants du temps? j'arrive!

Locksley, Aujourd'hui à 13:55

Le quartier MARVEL vous invite à découvrir son nouveau sondage. Merci d'avance pour vos clics et bonne journée !

Viens chatter !