VOTE | 372 fans

Fanfic #6

  Mycroft Holmes tournait sa cuillère dans la tasse de thé devant lui, poussant un soupir d’exaspération. L’appartement du 221b Baker Street était dans un état pitoyable: la poussière n’avait pas été faite depuis plusieurs jours et chaque meuble était recouvert d’une couche grisâtre, une gigantesque pile de paperasses trônait sur le bureau, une chaise avait été cassée et sur le plancher s’étaient éparpillés de vieux journaux. L’assiette de fromages abandonnée sur la table de la cuisine dégageait une odeur nauséabonde qui régnait dans toutes les pièces.

« Lord, jamais John n’aurait laissé ça dans cet état-là.» pensa Mycroft.

  Pourtant il était là, emmitouflé dans une couverture cramoisie, assis sur le sofa, le regard dans le vide. John Watson n’avait jamais semblé aussi désespéré. L’ancien militaire vigoureux d’autrefois avait laissé place à un quadragénaire qui en paraissait vingt de plus. Cernes, cheveux gris non peignés, moustache ébouriffée, chemise tachée, l’élégance de Watson semblait être partie en même temps que son meilleur ami : Sherlock Holmes.

  Quand Mycroft lui fit part de sa présence en toussant volontairement, John daigna à peine lever les yeux :

«Comme vous le savez peut être, je ne suis pas du genre à m’attarder sur les évènements de ma vie personnelle. Je suis donc ici pour raisons strictement professionnelles et j’entends par là qu’il serait préférable que vous soyez à l’écoute de ce que j’ai à vous dire, John… Et au nom de Saint Georges, enlevez cette couverture ! »

  John se leva dans un soupir en laissant glisser la couverture sur le plancher. Il enfila ses chaussons et marcha d’un pas las jusqu’à la cuisine. Il passa la tête sous l’eau, se prépara un café, enfila un pull, sans se soucier de Mycroft qui tapait de pied en signe d’impatience. Chaque geste était une épreuve, ses muscles endoloris ne lui permettaient pas le moindre effort physique. Traverser la pièce une fois par jour, voilà à quoi s’était réduit le quotidien de John Watson. Il n’avait plus de boulot, plus d’occupations, plus d’amis. Son blog était tombé à l’abandon, à quoi bon écrire sur Sherlock Holmes s’il n’y a plus rien à raconter ?

 

  Son café en main, il s’affala sur le sofa :

 « J’avais dit… J’avais dit que je ne voulais pas que le gouvernement anglais, en particulier vous, me recontacte. Marmonna-t-il. Je ne suis pas Sherlock.

-Ça, je le sais bien. Je ne veux pas vous importuner je serai donc bref. Il y a quelques mois de ça, une femme ayant trouvé refuge dans un couvent, a été assassinée pour un simple bijou. Sur le lieu du crime, quatre empreintes : celles de la victime et de ses trois agresseurs. Nous les avons retrouvés, grâce aux empreintes et aux caméras de surveillance, dans un appartement non loin de Piccadilly Circus. Seulement, l’un d’entre eux n’avait aucune correspondance avec les empreintes.

-Mais si vous les avez retrouvés grâce aux caméras…

-Voilà l’énigme John, même visage mais des empreintes différentes… Mon frère s’est occupé dans son coin de l’affaire, et je pense qu’il avait trouvé la réponse mais qu’il n’a pas pris le temps de nous la transmettre.

-Sherlock s’arrangeait toujours pour vous apporter la réponse lui-même, pour voir votre réaction.

-Certes, mais quand un psychopathe menaçait de faire exploser des habitants de Londres ou de voler les joyaux de la couronne, il a préféré lui régler son compte et n’a même pas pris la peine de m’envoyer ne serait-ce qu’un SMS. Expliqua Mycroft. Ce qui ne lui a pas réussi…

-Vous voulez dire... qu’il l’aurait résolu juste avant Moriarty ?

-C’est exact.

-Je… Je ne vois aucune affaire dont je n’aurais pas été au courant…

-John, … vous aviez beau être son ami, il restait Sherlock Holmes. Ses secrets avaient des secrets, et ils en ont toujours. Croyez-moi, il a emporté plus de choses avec lui que nous voulons le croire…

-…Mycroft, tout cela est bien beau, mais je ne vois toujours pas en quoi je suis impliqué alors je ne veux pas vous mettre dehors mais je vous prie de sortir ! Fit John en lui indiquant la porte.

-...John…

-Sortez… Je vous prie. » Insista-t-il.

 

  Holmes se leva lourdement en soupirant une fois de plus. Il attrapa son manteau et se dirigea vers la porte en regardant le petit homme au regard sévère, aux cheveux en bataille et à la mine fatiguée, qui pointait toujours sa main vers la porte d’entrée en signe d’insistance.

 « Je pense juste qu’il vous a mis au courant d’une manière ou d’une autre. Si vous trouvez quoi que ce soit, tenez-moi informé…. God bless you, John »

 

  Watson le regarda disparaître par la porte d’entrée et attendit que les bruits de pas dans l’escalier se soient atténués pour souffler un bon coup. Il enfouit sa tête dans ses mains et se mit à réfléchir. Il lui fallait toute sa concentration pour réussir à mettre bout à bout les informations que Mycroft venait de lui donner. Il essaya de se remémorer les allusions que Sherlock avait pu faire à propos de son frère, mais rien ne lui vint à l’esprit. C’est alors qu’il se rappela ce message que lui avait envoyé Holmes, lorsqu’il avait passé le week-end avec Sarah. Il se souvenait de ce SMS car le début l’avait tellement mis en rogne qu’il ne l’avait pas lu jusqu’au bout. De plus, les dates semblaient concorder : c’était juste après la rencontre mémorable avec Moriarty.

  John se précipita sur son manteau, fouillant chaque poche afin d’en extraire son portable. Le SMS figurait toujours dans la mémoire :

 

John,

  Je crois avoir trouvé quelques indices concernant J. Moriarty. Il serait donc préférable que tu rentres à Londres, au lieu de batifoler avec ta demoiselle. De plus, je préfère que tu restes à mes côtés depuis l’incident de la semaine dernière. A moins, bien sûr, que tu aies de nouveau envie d’être la cible d’un sniper. Tu pourrais prendre le train de demain à 8 :00 (les places sont dans la boîte à lettres de vos voisins.). Lestrade t’attendra à la gare, je l’ai mis sur le coup.

Transmets mes amitiés à Sarah.

SH

PS (à transmettre à MH) « un pour tous, tous pour un »

 

 « Un pour tous, tous pour un »… Mais oui bien sûr ! Cela parut comme une évidence. John dévala l’escalier en enfilant son manteau et sortit en trombe de l’immeuble après avoir salué Mme Hudson au passage. Il appela Mycroft, qui lui donna rendez-vous au 22 Upper Brook Street. Il prit le premier taxi qu’il vit. La nuit commençait à tomber et Watson était bien contraint d’admettre qu’il était trop peu couvert pour la température extérieure.

  Brook Street était lugubre à cette heure de la journée. Pas un rat dehors, mal éclairée, bref un vrai coupe-gorge. John attendait depuis près d’une dizaine de minutes quand une ombre familière sortie de l’ombre pour venir le saluer.

 

  « Je ne pensais pas que vous me recontacteriez si vite, dit Mycroft

-Je suis le premier surpris… Vous étiez obligé de me donner rendez-vous à cet endroit ?

-C’était plus prudent... So… Lorsque vous m’avez appelé vous disiez que… Vous aviez une piste que Sherlock vous avait laissée…

-C’est exact ! s’exclama John. Il m’a laissé un message pour vous : « un pour tous, tous pour un » !

-… Et je suppose que cela devrait me parler ?

- C’est une citation des "Trois Mousquetaires" de Dumas. Dans le livre, poursuivit-il devant la mine perplexe de son interlocuteur, les héros ne sont pas trois mais QUATRE mousquetaires.

-Vous pensez qu’il y avait un quatrième meurtrier ? C’est impossible nous l’aurions vu sur les caméras.

-C’est ce que Sherlock pensait. Je pense qu’il doit s’agir d’un frère… jumeau sans doute.

-Maintenant que vous me le dites… cela me parait fort probable… Bien ! Je vous remercie pour votre aide John !

-Toujours un plaisir.» ironisa Watson.

 Les deux hommes se saluèrent et prirent des chemins opposés. John marchait doucement, l’air froid lui faisait du bien au final. Il ne souhaitait plus rentrer chez lui, il s’arrêta dans la ruelle, soufflant un bon coup. Il n’avait pas été aussi détendu depuis un bon bout de temps. Il n’était décidément pas fait pour rester cloîtré dans un appartement.

 « Bien joué d’Artagnan ! »

  John fit volte-face, scrutant la rue sombre à la recherche de son interlocuteur. Cette voix… Non, c’était impossible. Il bomba le torse et essaya d’apparaître le plus menaçant possible.

 « Qui est-là ? Frissonnant malgré lui, Watson. Je… Je suis militaire alors…

-Tu es ancien militaire, John…

-ET ALORS ? Montrez-vous ou… »

 

  L’homme venait de sortir de l’ombre. Grand et mince, il était vêtu d’un long manteau au col relevé, son visage était assombri par les boucles de ses cheveux noirs. On percevait une lueur de malice dans son regard. Le sourire en coin, il s’approcha de Watson :

 « Ferme la bouche, tu as l’air d’avoir vu un fantôme.

-Sherlock … »

 

Auteur : jeanne666

Ecrit par Gwaenardel 
Activité récente
Actualités
Inspecteur Barnaby|Un épisode avec Mark Gatiss sur C8

Inspecteur Barnaby|Un épisode avec Mark Gatiss sur C8
C8 diffuse tous les après-midi, du lundi au vendredi, deux épisodes de la série Inspecteur Barnaby....

Calendrier - Avril 2020

Calendrier - Avril 2020
En cette période de confinement, le quartier Sherlock est heureux de vous présenter son nouveau...

Nouveau Client - Suits [JEU]

Nouveau Client - Suits [JEU]
Un nouveau duel est en cours sur le quartier Suits!  Deux Sherlock Holmes sont en compétition !...

L. Brealey|France 2 diffuse le 9x02 de Meurtres au paradis

L. Brealey|France 2 diffuse le 9x02 de Meurtres au paradis
Le lundi 23 mars, France 2 diffusait les deux premiers épisodes de la saison 9 de Meurtres au...

Anniversaire - Louise Brealey

Anniversaire - Louise Brealey
Aujourd'hui, vendredi 27 mars 2020, Louise Brealy, alias Molly Hooper, fête ses 41 ans. En effet,...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Téléchargement
HypnoRooms

chrismaz66, Hier à 12:33

Hey, nouveau sondage de circonstance chez Dr House, votez! Et bon dimanche à tous ^^

mnoandco, Hier à 13:06

SOS!!! si vous avez visionné la saison 6 de Blacklist et pas encore voté aux HypnoAwards, ce serait super sympa d'y allé de ce pas ...

mnoandco, Hier à 13:07

ne serait-ce que 4 ex aequo pour la catégorie 1 en vote jusqu'à aujourd'hui minuit...ce serait bien de pouvoir les départager...

mnoandco, Hier à 13:08

Merci d'essayer au moins

Kika49, Hier à 14:02

Hello la citadelle, venez sur le quartier The Resident faire nos animations (écriture et création), pas besoin de connaître la série.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site

Retrouvez la chaine Hypnoweb.net
sur Blasting News