VOTE | 371 fans

Lara Pulver - AssignmentX


Interview : Lara Pulver parle de la nouvelle saison de Sherlock

L’actrice parle aussi de True Blood et de ses amis dans The Hobbit


Par Abbie Bernstein pour AssignmentX
le 28/04/2012

 

 

Le personnage littéraire d’Irene Adler est à la hauteur de son nom(*) – elle est la seule femme qui ait jamais réussi à perturber Sherlock Holmes le célèbre détective d’Arthur Conan Doyle. Avec cette sorte de pouvoir, il n’y a rien d’étonnant à ce le personnage face son apparition pour éblouir et pour tourmenter Holmes, dans Sherlock, l’adaptation contemporaine du détective, développée par les auteurs/producteurs Mark Gatiss et Steven Moffat pour la BBC. La Saison 2 commence dimanche prochain 6 mai sur PBS à 21 aux Etats-Unis. (La Saison 2 a déjà été diffusée sur la BBC à partir du Jour de l’An).

La renommée internationale de Benedict Cumberbatch, dans le rôle de Sherlock Holmes et de Martin Freeman, dans le rôle de son acolyte John Watson, ancien combattant de retour d’Afghanistan, est montée en flèche à la suite de leurs prestations dans la Saison 1 de Sherlock en 2010. Lara Pulver joue le rôle de la fascinante Irene, qui apparait dans le 1er épisode de la Saison 2, « A Scandal in Belgravia » [Un Scandale à Buckingham].

Lara Pulver a déjà à son actif une carrière conséquente au théâtre en Angleterre, son pays natal. Elle a joué le rôle d’Isabella dans une version récente de Robin Hood [Robin des Bois] pour la BBC et elle a joué le rôle de Claudine, la marraine fée de Sookie Stackhouse dans True Blood. Clairement, l’actrice est ravie de figurer dans Sherlock, elle a quelques anecdotes à propos du tournage – certaines d’entre elles concernant même The Hobbit, dans lequel M. Freeman interprète le rôle-titre du jeune Bilbo Baggins et B. Cumberbatch, le dragon Smaug.

AX : Avez-vous lu beaucoup d’histoires de Sherlock Holmes avant de tourner Sherlock ?

Lara Pulver : J’avais lu quelques textes de Conan Doyle lorsque j’étais au lycée mais je n’y avais pas touché depuis. J’ai reçu le projet et on a commencé à travailler dessus 2 jours après, heureusement Steven Moffat a si bien écrit le personnage que je me suis fondue dedans, sachant qu’elle était d’origine américaine, et qu’il y avait des petites choses que je pouvais apporter, et sachant qu’elles étaient là, elles se trouvaient quelque part dans la profondeur du personnage que j’avais à construire.

AX : Est-ce qu’Irene Adler a l’accent américain ?

Lara Pulver : Oh non, j’imagine que c’est parce qu’elle a passé la plus grande partie de sa vie là-bas. [en GB]

AX : Est-il possible de comparer le fait de jouer un personnage surnaturel comme celui de Claudine dans True Blood et un personnage comme celui d’Irene, qui n’est pas surnaturel à proprement parler, mais qui est très différent du monde dans lequel il vit ?

Lara Pulver : Elles ont toutes les deux quelque chose en commun – ce sont des féministes, à leur manière un peu bizarre, n’est-ce-pas ? [Rires] Je crois que les deux personnages utilisent le pouvoir que leur donne le fait d’être une femme. Il y a des ressemblances. Il me semble que la différence est plus prononcée dans True Blood dans la mesure où elle ne montre pas sa vraie nature. Elle vient du monde des Gobelins et se protège en prétendant être une fée. Dans Sherlock, je ne suis même pas certaine qu’elle en soit consciente – je ne sais pas si cette conscience d’être différente lui effleure même l’esprit.

AX : Irene Adler est la seule femme connue pour avoir intéressé Sherlock Holmes. Est-ce que Benedict Cumberbatch et vous vous avez joué vos scènes comme si Sherlock était vierge, au moins d’un point de vue émotionnel si ce n’est littéralement ?

Lara Pulver : Ce n’était pas du tout notre intention. Je ne veux pas parler à la place de Benny, mais je ne pense pas que c’était son intention non plus lorsqu’il l’a joué. Je crois que Sherlock n’a jamais rencontré quelqu’un capable de lui tenir tête de cette façon et je crois que d’autres choses lui ont accaparé l’esprit. Je crois que sur une liste de 1 à 10, le sexe doit être tout en bas [rires].

AX : Comment est B. Cumberbatch en tant que partenaire à l’écran ?

Lara Pulver : C’est un homme profondément charmant. Il est aussi très intelligent et il fait preuve d’une intensité plutôt séduisante. Chez n’importe quel autre, ce serait si fort que ce serait trop, ce serait repoussant. Pour lui, c’est totalement nouveau, il fait attention et il est drôle. Il a un grand sens de l’humour. C’est aussi un ancien élève d’école privée, un élève Britannique, je ne veux pas généraliser mais lui et Martin ont un super sens de l’humour. Ils sont tous les deux pleins d’esprit, ce sont des hommes drôles. Et aussi, vous devez être au sommet de votre art pour tourner une série comme Sherlock. Vous devez prendre plus de risques, et il a aussi cette liberté. Il a cette véritable liberté en permanence. C’est un être sensible et c’est un type génial. Je ne peux tarir de louanges à son égard.

AX : Est-ce que vous avez discuté tous les 3 de ce que représentait le fait de jouer des êtres qui ne sont pas humains, puisque B. Cumberbatch joue un dragon, Freeman un Hobbit et vous un gobelin ?

Lara Pulver : Non, mais il y a eu un moment magnifique où il y avait une photo d’une tribu australienne en train de danser autour d’un exemplaire du journal The Guardian. Et Ben l’a découpée,  les gens sur la photo portaient des masques en formes de pattes griffues bizarres, et il a dit « Regardez, c’est Martin Freeman dans le Hobbit ! » Il y avait beaucoup de plaisanteries sur le plateau avec ce genre de truc.

AX : Particulièrement dans les programmes de télévisions britanniques, on a l’impression que lorsque les personnages sont très intelligents, on leur donne des dialogues imprononçables. Avez-vous eu des difficultés avec les paroles d’Irene ou bien montrez-vous votre intelligence en évitant de parler ?

Lara Pulver : Les deux. Irene ne dit pas ce qu’elle est, la plupart du temps. Toutefois, je suis assise là et j’apporte mon soutien à Benedict qui a l’un de ces magnifiques monologues où il analyse et il décrypte et il le fait à une vitesse extraordinaire. Mais je crois que c’est son boulot et pas le mien.

AX : Pour le rôle d’Irene Adler, vous avez une scène de nu, que vous avez joué sans ce qu’on appelle des « sous-vêtements de pudeur ». Y avait-il une raison particulière pour ça…

Lara Pulver : Paul McGuigan, le réalisateur de Sherlock m’a juste dit « Ca va prendre beaucoup de temps parce que si on ne prend pas des marques exactement à chaque prise, on ne pourra pas les utiliser car on aura des problèmes pour assembler les prises lors du montage si on aperçoit les sous-vêtements. Tu as le choix. Soit on fait ça, on évite de filmer les sous-vêtements, toute la journée, soit tu enlèves tout et tu nous fais totalement confiance – bien entendu on n’utilisera rien qui t’expose trop.  » Et oui, c’est le choix que j’ai fait, je me suis retrouvée littéralement vêtue d’une paire de chaussures, de boucles d’oreilles et de rouge à lèvre. C’était si étrange. Les premières prises, vous avez conscience que vous êtes nue, et ça envahit vos pensées, et puis soudain, il se produit quelque chose qui change toute la dynamique de la scène où je suis nue et en fait je deviens, le moteur de la scène. J’ai tout le pouvoir. Comme le dit Benedict, c’est le moyen de prendre le contrôle de l’homme le plus intelligent qu’elle ait jamais rencontré. A la seconde où vous intégrez ceci complètement, qu’il s’agit juste d’un moyen, jusqu’à une certaine prise où je me tourne vers Martin et je ne peux pas continuer la scène parce c’était ma réplique jusqu’à ce qu’il regarde mes seins. Parce que j’ai pensé que c’est ce qu’Irene aurait fait. Elle se serait tenue là et l’aurait mis complètement mal à l’aise, jusqu’à ce qu’il abandonne et s’en aille. C’était une sorte de 1 à 0. Une vraie partie d’échec.

AX : Est-ce que vous avez dû vous préparer de façon particulière pour cette scène ?

Lara Pulver : L’épilation était au programme. C’est quelque chose que nous devons faire. L’un de mes amis, Luke Evans, a joué récemment dans le film Immortals – pour Immortals, ils soumettent les acteurs à un entraînement appelé Tabata, qui est une forme d’entraînement de fond. C’est vraiment pour les rendre minces et en forme. Je me suis dit : «Ok, je ne veux pas avoir l’air d’un gladiateur, mais faites moi devenir rapidement mince et en forme ! » [rires]. On m’a fait parvenir le programme d’exercices et pendant à peu près 3 semaines je me suis lancée dans l’entreprise. Et en fait c’était génial. Vous devez bien entendu suivre le régime qui va avec, seulement des protéines et de la salade ou protéines et légumes toutes les 3 ou 4 heures. Et je l’ai fait pendant 3 semaines, pendant qu’on tournait Sherlock. Et après avoir tourné cette scène de nu, le première chose que la costumière m’a dite était : « Tu veux un Snickers [NdT : barre chocolatée] » et je lui ai répondu : « J’ai tellement envie d’un Snickers ! »[rires] et on a partagé un Snickers pour fêter l’événement.

AX : Vous deviez faire face à une autre sorte de défi dans True Blood, travailler avec un maquillage de gobelin. Saviez-vous que vous alliez devoir porter des prothèses pour le faire ?

Lara Pulver : Non, l’histoire du gobelin a été écrite plus tard et le résultat est que je devais passer 3 heures au maquillage.

AX : L’aviez-vous déjà fait auparavant ?

Lara Pulver : Non je n’avais jamais porté de prothèses auparavant, et ils ont fait un travail incroyable.

AX : Est-ce que cela a de l'influence sur votre façon de jouer, vous fait sentir que que vous voudriez être plus grande ou plus petite ?

Lara Pulver : Oui complètement. Travailler avec Alan Ball [le show runner de True Blood] vous donne toute la liberté que vous souhaitez car il encourage cette forme de folie, et ça me donne vraiment une liberté théâtrale.

AX :Etes-vous surtout à Londres ou à Los Angeles ?

Lara Pulver : Je suis principalement à Los Angeles, mais j’ai une maison dans chaque endroit. Ça dépend complètement des projets, car même quelque chose d’américain peut être tourné en Europe. Ça arrive. Et quelque chose de britannique peut être tourné en Afrique du Sud.

AX : Est-ce qu’il y a quelque chose que vous faites pour vous détendre pendant les pauses lorsque vous travaillez ?

Lara Pulver : Après une journée de tournage, je prépare des brownies et des cookies. Souvent je les apporte sur le plateau. L’équipe m’apprécie. [rires]. Ça les rend heureux.

AX : Avez-vous fait de la pâtisserie pendant que vous suiviez votre régime de gladiateur ou bien deviez vous éviter la pâtisserie pendant cette période ?

Lara Pulver : J’étais à l’hôtel, je n’avais donc pas de cuisine pour les gâter. Une équipe heureuse fabrique un programme réussi, si ça veut dire remplir les estomacs, super.

AX : Ca fait déjà longtemps que vous travaillez sans relâche mais vous avez maintenant plus d’attention de la part du public et de la presse. Est-ce que ça affecte l’approche que vous avez de votre carrière ?

Lara Pulver : Je vis principalement au jour le jour, car l’attention de la presse, ça va et ça vient. Le plus important pour moi est de durer. Je crois que c’est plus une question de savoir-faire et de travail, en Grande-Bretagne, bien sûr. La célébrité, si ça arrive,ça arrive. Je pense que les gens sont idiots de devenir acteurs pour être célèbres, parce que c’est un travail trop difficile. Si vous voulez devenir célèbre, allez dans un de ces programmes de télé réalité complètement fous, ou quelque chose de ce genre, mais être acteur n’est pas une profession facile, c’est encombré et précaire, et c’est pourquoi je ne crois pas que la célébrité en fasse partie intégrante. C’est un travail, c’est un savoir-faire. Surtout pour tous ceux d’entre nous qui faisons des va-et-viens entre le théâtre et télé et le cinéma.

AX : Est-ce que vous aimeriez ajouter quelque chose à propos de Sherlock ?

Lara Pulver : Il n’y a rien qui me vienne à l’esprit. Juste regardez le. Regardez le.

(*) Jeu de mots intraduisible entre le nom d’Irene, ‘Adler’ et ‘to addle’ en anglais qui signifie embrouiller.


> Article original


Traduction Realbion pour Sherlock-Hypnoweb

Ecrit par realbion 
HypnoCup

Quel est ton personnage préféré ?

Clique ici pour voter

Ne manque pas...
Activité récente
Actualités
B. Cumberbatch et A. Scott|Sortie française du film 1917

B. Cumberbatch et A. Scott|Sortie française du film 1917
Parmi les sorties ciné du mercredi 15 janvier 2020, vous avez la possibilté d'aller voir 1917,...

Calendrier -  Janvier 2020

Calendrier - Janvier 2020
Le premier calendrier de l'année 2020 est arrivé. Réalisé par quimper, il met à l'honneur Molly...

Quartier Cold Case|Sondage avec John Watson

Quartier Cold Case|Sondage avec John Watson
Depuis quelques jours, le quartier Cold Case vous propose un tout nouveau sondage. La question posée...

CStar|Fin de la saison 1 ce jeudi 26 décembre

CStar|Fin de la saison 1 ce jeudi 26 décembre
Ce jeudi 26 décembre, la chaine CStar (Canal 17 de la TNT) terminera la diffusion de la première...

Sherlock arrive sur CStar ce jeudi 19 décembre

Sherlock arrive sur CStar ce jeudi 19 décembre
Sherlock et Watson débarquent sur CStar (canal 17 de la TNT) ce jeudi 19 décembre 2019. En effet, la...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Téléchargement
HypnoRooms

stella, 19.02.2020 à 20:33

Nouveau design sur le quartier Sense8 et venez jouer au premier jeu des forums. A bientôt sur le quartier

Sas1608, Avant-hier à 13:22

Nouveau sondage sur le quartier de Grey's Anatomy

James723, Hier à 22:20

Nouveau sondage sur Joey Venez voter pour le rôle préféré de Drea de Matteo

sabby, Aujourd'hui à 11:03

Hello ! Les quartiers Dallas et S.W.A.T ont refait leur déco et vous propose chacun un tout nouveau design Bonne journée ensoleillée

Sonmi451, Aujourd'hui à 12:52

15 ans qu'on attendait cela... pour en savoir plus, rdv sur le quartier friends.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site

Retrouvez la chaine Hypnoweb.net
sur Blasting News